Qu'on se le dise : la presse s'est adaptée !

lundi 30 septembre 2013

Tout le monde le sait, tout le monde le dit, le monde de la presse a été chamboulé avec l’arrivée d’Internet, et surtout son expansion. On entend parler de la baisse des versions papiers, de la situation économique en baisse de la presse, etc.

 

Il y a une dizaine d’années seulement, dans les cours de journalisme, on présentait encore les médias suivant 3 types :

  • presse écrite (quotidienne et périodique),
  • presse radio et
  • presse TV.

A côté de ces 3 piliers,  on mentionnait Internet. A cette époque, ce dernier n’avait encore que peu de valeurs « informatives » reconnues.

L’apparition des blogs et sites d’information a  renforcé le 4ème pilier  qualitativement : Internet acquiert une portée informative réelle.

 Internet a aussi chamboulé les 3 piliers principaux : chacun s’est armé d’un site internet censé dans un premier temps proposer principalement les versions pdf des journaux, les podcasts pour la radio et les vidéos des JT.

Internet a continué à évoluer. Il a renforcé son pouvoir en tant que 4ème pilier d’information. Les médias ont dû s’adapter. Leurs sites qui ne proposaient jusqu’alors qu’une version numérique de leur support, se sont étoffés. On a vu apparaître les infos-minutes, les infos en temps réel, etc.

Et c’est sur ce point que la communication avec la presse a dû s’adapter. En effet, traditionnellement, les journalistes de presse écrite avaient besoin uniquement de texte et d’une photo, la télévision avait besoin d’images. Avec Internet, les médias ont dû opter pour une « couverture 360° » de l’information. Un journaliste de presse écrite aura donc aussi besoin d’image pour une vidéo à poster sur le site Internet de son quotidien, la radio aura besoin de photo et/ou vidéo pour son site aussi.

Les médias devront encore s’adapter aux nouveautés qu’Internet apportera. Mais ne croyons pas ceux qui estiment qu’ils sont « foutus » et encore moins ceux qui crient haut et fort que la presse ne s’adapte pas. La majorité des médias belges a suivi la montée d’Internet. Elle cherche encore des solutions mais en tout cas elle ne ferme pas les yeux sur cette (r)évolution.

Affaire à suivre !

 

 Delphine Dauby
Imprimer Envoyer cette pépite à un ami
Envoyer cette pépite à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire